Monsieur-alphonse-et-sa-copine-aiden.com » Papier peint » Le papier peint isolant : bonne ou mauvaise idée ?

Le papier peint isolant : bonne ou mauvaise idée ?

L’isolation est un problème majeur dans les constructions anciennes, déperdition de chaleur, surconsommation énergétique, mur froid…. Autant d’éléments qui peuvent non seulement être un désagrément au quotidien mais qui en plus sont souvent synonymes de factures d’énergie exorbitantes !

Les solutions les plus courantes sont l’isolation par panneaux, derrière du placo par exemple ou encore l’isolation par l’extérieur derrière un bardage. Mais il existe d’autres solutions plus atypiques comme le papier peint isolant.

En quoi consiste le papier peint isolant ?

Son nom est légèrement usurpé, puisqu’en réalité, cela correspond plutôt à une sous-couche qui est en mesure de recevoir du papier peint par-dessus. Mais sa présentation en rouleau et sa pose qui se veut aussi simple, lui confère le titre de papier peint isolant.

C’est donc un isolant très mince, d’une épaisseur inférieure à 0,5mm qui peut contenir différentes combinaisons de matériaux isolants, graphite, polystyrène, caoutchouc, aluminium, carton. Pour sa faible épaisseur ce type d’isolant offre tout de même un résultat étonnant en matière de résistance thermique.

Alors intéressant ou pas ?

A l’instar de nombreux travaux de rénovation, le choix des matériaux et des solutions à mettre en œuvre est plutôt liée à vos besoins et vos contraintes spécifiques.

Mais soyons réaliste ce type d’isolant n’a pas vocation à transformer une vieille grange en pierre en une maison moderne répondant aux dernières normes en matière de réglementation thermique.

Donc le papier peint isolant ne remplacera jamais une isolation sous placo ou mieux encore un bardage extérieur supprimant tous les ponts thermiques. Mais dans certaines configurations il peut s’avérer être un bon compromis.

Où l’utiliser ?

Déjà vous pouvez oublier l’idée de vous servir de cet isolant dans des pièces à forte humidité, sous-sol et salle de bain sont à bannir.

Par contre il peut s’avérer très intéressant pour couvrir des murs qui séparent une pièce chauffée, d’une pièce non-chauffée. Cela évite la sensation de mur froid et permet à la chaleur de se concentrer au bon endroit et par la même occasion supprimer la condensation.

Dans sa version aluminium, le papier peint isolant, permet également de réfléchir la chaleur des radiateurs, il est ainsi posé juste derrière et la chaleur est mieux redistribuée dans le reste de la pièce.

La pose

Vous pouvez réaliser la pose vous-même ou confier les travaux à un peintre-tapissier, cet isolant n’offrant pas des performances thermiques suffisantes, vous ne pourrez bénéficier d’aucune aide.

Toutefois vous serez en mesure d’améliorer votre confort thermique dans certaines pièces et vous pouvez espérer réduire un peu vos factures énergétiques.

Comme il se présente souvent comme du papier peint classique, des rouleaux de 50cm d’une longueur de 10m, ça pose est relativement aisée et ne demande pas une technique particulière.

Évidemment si vous n’êtes pas bricoleur, il est préférable de confier les travaux à un professionnel. Le prix de pose de papier peint n’étant pas excessif.

Quel budget prévoir ?

Les premiers prix pour un rouleau de 10m sont en moyenne de 20 euros. Plus vous optez pour des matières nobles et isolantes, plus le prix augmente pouvant aller jusqu’à 50 euros le rouleau.