Monsieur-alphonse-et-sa-copine-aiden.com » Divers » Quel budget prévoir pour un monte-escaliers ?

Quel budget prévoir pour un monte-escaliers ?

Les monte-escaliers trouvent leur utilité dans une habitation ou un logement à étage lorsqu’elles sont mises à disposition des personnes âgées ou à mobilité réduite. Les monte-escaliers gagnent en popularité du fait de la population vieillissante. En effet, les personnes âgées n’ayant pas les moyens de se reloger doivent trouver des solutions adaptables à leur logement à étage afin de faire face à leurs contraintes physiques.

Les monte-escaliers se présentent comme des fauteuils ou sièges accrochés à un ou plusieurs rails, eux-mêmes fixés à l’escalier du logement. Un moteur électrique permet au monte-escalier de faire monter et descendre l’utilisateur très facilement et sans se fatiguer. Les commandes peuvent être intégrées au fauteuil ou accessibles par télécommande.

Les monte-escaliers ont le mérite d’améliorer le confort des utilisateurs en leur permettant de circuler aisément dans leur logement. Ils rendent aussi la possibilité aux personnes à mobilité réduite de circuler dans leur logement avec une certaine autonomie. Les monte-escaliers sont généralement modulables à tous types d’escaliers, qu’ils soient droits, à pallier intermédiaires ou avec des courbes. Ils peuvent être habillés en différentes matières (cuir ou tissu), peuvent être rabattables, peuvent aussi suivre des principes ergonomiques et assurent la sécurité de l’utilisateur tout en étant fonctionnels.

Les différents types de monte-escaliers

Le monte-escalier droit

Le monte escalier droit s’adapte aux escaliers droits n’ayant pas de pallier intermédiaire ni de tournant. Il fonctionne en général avec un rail simple, mais on peut faire usage d’un double rail si la pente de l’escalier est prononcée. Les rails sont fixés soit dans le mur, soit dans la rambarde et le fauteuil est dirigé grâce à un moteur électrique contenant une batterie de secours. Le rail peut se fixer à l’intérieur ou à l’extérieur de la rambarde, en fonction de la configuration du logement, et certains modèles peuvent aussi proposer un système de rails fixés sur les marches de l’escalier.

On distingue deux types de monte-escaliers droits: les monte-escaliers à perche et les monte-escaliers classiques. Les monte-escaliers classiques avec fauteuil sont les modèles les plus populaires. Cependant, il arrive que l’agencement de l’escalier ne permette pas d’y installer un monte-escalier version fauteuil. Dans ce cas, les modèles à perche, aussi appelés “assis-debout”, seront privilégiés.

Ce type de monte-escalier convient aussi aux personnes qui peuvent difficilement plier leurs jambes. Il faut noter que dans sa version standard rabattable, un monte escalier droit mesure un minimum de 40cm. Si votre escalier est étroit (moins de 70cm de large), il vous faudra choisir un modèle plus fin avec assise, repose-pieds et accoudoirs repliables. Pour ce genre de monte escalier, prévoyez un budget démarrant à partir de 3000 euros.

Le monte-escalier tournant

Le monte escalier tournant fonctionne sur le même principe que l’escalier droit. Il sera aussi accroché à un rail, qui sera fixé sur la rambarde d’escalier ou sur le mur. Le moteur contiendra également une batterie de secours. Le monte escalier tournant possède généralement un rail double pour assurer une bonne stabilité lors de l’utilisation, surtout lors du passage des virages.

Il y a plusieurs modèles disponibles sur le marché: double rail ou simple rail renforcé pour un ou plusieurs étages, fauteuils avec rotation (activation automatique ou manuelle), contrôle par télécommande ou intégré au fauteuil, par exemples. Le coût d’un monte-escalier tournant, matériel et pose comprise, est de plus de 7500 euros.

Le monte-escalier extérieur

Le monte-escalier extérieur fonctionne comme un monte-escalier droit, mais est adapté à l’usage extérieur. Le monte-escalier est en acier inoxydable, est équipé d’une housse de protection et son assise fait l’objet d’un traitement spécial pour résister à la pluie et le soleil. Ce monte-escalier est particulièrement utile si l’entrée principale de votre logement contient des marches. Pour ce genre de monte-escalier, comptez entre 8000 euros et 12000 euros, pose comprise.

La chaise élévatrice

La chaise élévatrice fonctionne par un rail fixé au plafond, duquel descend un tube pour tenir la chaise en place. Avec ce système, l’escalier reste libre car les éléments peuvent tous être repliés.

Il existe deux types de chaises élévatrices. Les chaises pour fauteuil roulant contiennent des harnais de sécurité pour fixer le fauteuil au rail, permettant à l’utilisateur de ne pas changer d’assise et de monter ou descendre directement avec son fauteuil. Les chaises pour personnes à mobilité faible fonctionnent avec une chaise fixée au rail et un repose-pied relié au système.

La chaise élévatrice peut soulever jusqu’à 125 kg. Elle fonctionne également avec une batterie de secours. Elle présente l’avantage d’être moins coûteuse et plus facile d’installation que les monte-escaliers traditionnels car les rails sont fixés au plafond. Cependant, son confort est légèrement moindre que le monte-escalier traditionnel. Le système prévoit le verrouillage de la chaise au moment de la mise en marche, un arrêt d’urgence, et des accoudoirs de protection. Les chaises élévatrices ont un coût d’installation démarrant à partir de 10000 euros, pose comprise.

La plateforme monte-escalier

La plateforme monte-escalier permet d’élever des fauteuils roulants. Il y a deux types de plateforme: la plateforme à élévation verticale fonctionnant comme un ascenseur, et la plateforme fonctionnant comme un monte-escalier droit. Ce système peut prendre une charge allant jusqu’à 250 kg et l’installation est relativement facile car il y a très peu d’aménagements à réaliser dans le logement, sauf peut-être créer une fosse pour accueillir la plateforme.

Ce genre de monte-escaliers peut s’installer en intérieur comme en extérieur, et peut être construit dans des designs discrets pour davantage d’esthétisme. Il faut compter entre 7500 euros et 12000 euros pour une plateforme monte-escalier et de 6000 euros à 20000 euros pour une plateforme à élévation verticale, pose comprise.

Les aides possibles

L’installation d’un monte-escalier peut être subventionnée grâce à des aides de l’état. Vous pouvez recevoir, via l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), une aide de 35% à 50% du montant des travaux, à hauteur maximale de 7000 euros.

Vous pouvez également bénéficier d’un crédit d’impôt correspondant à 25% du montant des travaux, plafonné à 5000 euros pour une personne vivant seule, 10000 euros pour un couple et un montant additionnel de 400 euros par personne à charge.

Vous pouvez aussi obtenir des aides au titre de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Pensez à vous renseigner auprès de votre mutuelle, de la sécurité sociale ou de la Maison Départementale des Personnes Âgées.

Finalement, que vous soyez locataire ou propriétaire, vous pourrez bénéficier de la TVA réduite pour les travaux d’entretien, d’aménagement ou de transformation des logements de plus de deux ans.

Faire appel à un professionnel

Pour obtenir un devis précis, faites appel à un professionnel pour procéder à un état des lieux. Vous recevrez des conseils précis sur le meilleur type de monte-escalier à installer, le type de fauteuil le plus approprié, mais également si des travaux additionnels sont nécessaires (par exemple, élargir votre escalier). N’hésitez pas à demander plusieurs devis.