Monsieur-alphonse-et-sa-copine-aiden.com » Travaux » Abattre un mur porteur : les étapes préalables

Abattre un mur porteur : les étapes préalables

Avant d’abattre un mur porteur, vous devez bien vous renseigner sur les risques et sur les étapes à suivre pour éviter tout accident et tout effondrement du bâtiment. En effet, il y a des règles à suivre et il y a des autorisations à obtenir. C’est pour cela que cette opération doit obligatoirement être réalisée par un professionnel avisé. Voyons ce qu’est un mur porteur et les choses à faire avant d’abattre un mur.

Qu’est-ce qu’un mur porteur au juste ?

Commençons par définir ce qu’est un mur porteur. C’est un mur qui est destiné à supporter l’ensemble des charges de la maison. Par exemple, la structure des planchers, la charpente et le pignon. Il a donc pour rôle de garantir la stabilité de la maison.

Or, vous êtes nombreux à vouloir l’abattre pour gagner de l’espace, pour ouvrir une pièce ou pour installer une porte-fenêtre. Également connu comme le mur de refend et le mur de structure, ce mur ne doit pas être abattu au hasard. Vu qu’il est au centre de la solidité de toute habitation, son abattage reste une opération très délicate. En cas d’erreur, l’intégrité de la structure peut être à risques.

Abattre un mur porteur, un projet qui se prépare

Comme nous pouvons le voir, abattre un mur est une opération complexe qui demande réflexion. Avant de vouloir casser un mur porteur, vous devez vous poser quelques questions. Vous devrez dans un premier temps déterminer si ce dernier appartient à la famille de cloisons. Une tache pas toujours évidente, car les murs de structure peuvent être faits en différents matériaux, comme le béton armé, la brique creuse et le parpaing.

Déterminer s’il s’agit bien d’un mur porteur

L’indice le plus fiable pour déterminer si un mur est porteur ou non est le son. Lorsque vous tapez sur un mur porteur, le son sera plein. D’autres indices comme l’épaisseur et la présence de poutres peuvent indiquer que le mur est porteur. Quoi qu’il en soit, le moyen le plus fiable est de demander à un professionnel. Il saura si le mur est porteur ou semi-porteur.

Déterminer si l’intervention d’un électricien et d’un plombier est nécessaire

Vous devez également vous interroger sur les éléments techniques indispensables au bon fonctionnement de votre habitation comme les équipements pour le chauffage, la conduite d’eau et les fils électriques.

Il faudra donc éviter les grands coups de massue, sinon il y a des risques d’abîmer les installations présentes dans le bâtiment. Il vous faudra éventuellement prévoir l’intervention d’un électricien ou d’un plombier.

Déterminer les travaux de finitions

Prenez également le temps de définir les travaux de finitions en fonction de ce que vous recherchez. Ne négligez pas l’aspect financier de votre projet. Définissez le budget dont vous disposez pour abattre un mur porteur et pour les travaux de finition. Vous devrez prendre en compte les tarifs des différents intervenants, mais aussi les coûts des matériaux et équipements.

Déclarer les travaux au service d’urbanisme de la mairie

Pour les maisons individuelles, il faudra obligatoirement faire une déclaration de travaux au service d’urbanisme de la mairie, surtout si le mur de façade risque de modifier l’aspect extérieur. Sauf si votre maison est mitoyenne, vous ne devrez pas faire un état des lieux.

Le cas des logements en copropriété

Si êtes dans un logement en copropriété, vous devrez nécessairement constituer un dossier avec les détails et expliquer vos souhaits de démolition ou de transformation de mur porteur à un membre du BET (Bureau d’Études Techniques). Ce dossier doit comprendre les devis des différents artisans.

Il sera complété par un état des lieux contradictoire si le mur porteur peut occasionner de légers dommages, des fissures ou des écaillements de peinture chez les voisins. Un huissier est le professionnel le mieux placé pour réaliser cet état des lieux. Lorsque le rapport sera établi, il devra être soumis au syndic de la copropriété qui donnera son autorisation ou pas pour démarrer les travaux.

L’intervention de différents professionnels

Vous l’aurez compris, seul un professionnel est en mesure de casser un mur porteur. Dans un premier temps, vous devrez faire appel à un architecte pour mesurer la faisabilité de votre projet et ses conséquences. Il s’assurera qu’il est possible de remplacer les éléments de soutien disparus par autre chose, par des matériaux ou par une autre structure. Quant au BET, il sera celui qui déterminera la procédure d’ouverture ou de dépose du mur porteur. Il définira le type d’élément le plus adéquat en se basant sur les calculs bien précis.

Pour casser le mur porteur, vous devrez obligatoirement faire appel à un professionnel de l’abattage de murs. En fait, il ne s’agit pas vraiment de casser le mur, mais plutôt de le découper en le sciant. Différentes techniques peuvent être utilisées pour abattre la partie du mur porteur destiné à disparaître.

Il faudra sécuriser le chantier en étayant le mur sur toute sa longueur. Le professionnel commencera par faire une petite ouverture au milieu du mur porteur avant de poser un étai. Il agrandira progressivement l’ouverture de chaque côté en y plaçant d’autres étais. Enfin, si l’abattage complet du mur porteur n’est pas nécessaire, il faudra alors créer une ouverture.

Continuez votre visite